IVG : quel est votre profil ?

L’ex­pres­sion « IVG de confort » res­sort régu­liè­re­ment dans les médias, ou dans la bouche de porte-paroles de cer­tains par­tis poli­tiques… Rap­pe­lons que « IVG » signi­fie Inter­rup­tion VOLONTAIRE de gros­sesse. Il s’a­git donc de l’in­ter­rup­tion d’une gros­sesse sur déci­sion de la femme concer­née… et non pas « sur déci­sion [jugée accep­table par autrui] de la femme concer­née ».

Répé­tons-le, puisque visi­ble­ment il est néces­saire de le faire… les femmes ne sont pas des abru­ties irres­pon­sables. Lors­qu’une femme prend la déci­sion de ne pas pour­suivre sa gros­sesse, sa déci­sion lui appar­tient et doit être res­pec­tée.

Si l’on juge les femmes inca­pables de prendre cette déci­sion, si on les prend pour des imbé­ciles qui avortent sans réflé­chir… alors pour­quoi ne pas éta­blir un ques­tion­naire à l’en­trée des centres IVG du type :

Bien­ve­nue, espèce d’i­diote irres­pon­sable,

Vous avez deman­dé à inter­rompre votre gros­sesse… Veuillez nous pré­ci­ser quelle type d’IVG vous deman­dez :

1. une IVG de confort : le loca­taire à l’in­té­rieur prend trop de place, les nau­sées vous gênent, vous n’a­vez pas envie d’a­voir d’en­fant, vous êtes un monstre d’ir­res­pon­sa­bi­li­té et d’é­goïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­bour­sé ET vous serez ton­due.

2. une IVG de contra­cep­tion : c’est votre moyen habi­tuel de contra­cep­tion, étour­die comme vous êtes ; vous n’a­vez pas réa­li­sé encore que prendre un contra­cep­tif est moins contrai­gnant que d’a­vor­ter régu­liè­re­ment (vous êtes lente), vous êtes un monstre d’ir­res­pon­sa­bi­li­té et d’é­goïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­bour­sé ET vous serez fla­gel­lée en place publique avec un écri­teau « je suis trop stu­pide pour prendre la pilule ».

3. une IVG de plai­sir : vous êtes maso­chiste, vous aimez souf­frir (ça tombe bien, vous êtes née avec le bon sexe), vous êtes un monstre d’ir­res­pon­sa­bi­li­té et d’é­goïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­bour­sé ET vous serez déchue de votre natio­na­li­té fran­çaise (la fla­gel­la­tion vous ravi­rait).

4. une IVG de flemme : vous ne vou­liez pas aller bos­ser aujourd’­hui, vous êtes — comme les béné­fi­ciaires du RSA — le « can­cer » de notre socié­té, vous êtes un monstre d’ir­res­pon­sa­bi­li­té et d’é­goïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­bour­sé ET vous serez contrainte à tra­vailler gra­tui­te­ment pour la Patrie.

5. une IVG pré­ven­tive  : vous êtes hypo­con­driaque et per­sua­dée que tout élé­ment qui gran­dit en vous est une mala­die qui ne dit pas son nom, vous êtes un monstre d’ir­res­pon­sa­bi­li­té et d’é­goïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­bour­sé ET tous vos exa­mens médi­caux futurs ne vous seront plus rem­bour­sés désor­mais.

6. une IVG fashion-vic­tim : vous venez d’a­che­ter une jupe en 34 et il est hors de ques­tion de ne pas pou­voir la por­ter dans 2 mois, vous êtes un monstre d’ir­res­pon­sa­bi­li­té et d’é­goïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­bour­sé ET vous serez condam­née à faire une taille 36 (hor­reur et dam­na­tion), à por­ter un serre-tête en velours et un gilet à bou­ton doré pen­dant le reste de votre vie.

7. une IVG face­book : vous n’a­vez pas de vie, ça vous fera quelque chose à racon­ter, vous êtes un monstre d’ir­res­pon­sa­bi­li­té et d’é­goïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­bour­sé ET votre connexion Inter­net sera blo­quée.

Ce contenu a été publié dans Attaques contre le droit à l'IVG, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à IVG : quel est votre profil ?

  1. Nao dit :

    Je tiens à sou­li­gner un petit point qui me gêne par­fois dans les termes qui sont employés (bien que sou­te­nant entiè­re­ment le conte­nue et le fond des articles), c’est qu’il n’y a pas que des femmes qui ont recours à l’IVG, les hommes trans* éga­le­ment ne sont pas à l’a­bri d’un pas­sa­ger indé­si­rable dans l’u­té­rus, et la façon dont ils sont trai­tés par le sys­tème de san­té en rai­son de leur genre rend par­fois les choses encore plus com­pli­quées pour eux =/

  2. J’a­joute que ça me fait mal au ventre d’en­tendre à nou­veau ce genre de conne­rie. Et l’autre, là, la MLP, qui consi­dère le Plan­ning comme une « inci­ta­tion à l’a­vor­te­ment »! elle aura été courte, sa « dédia­bo­li­sa­tion », c’est pas seule­ment le bout de l’o­reille mais toute la four­rure (par­don aux loups, c’est juste des mots) qui pointe sous la farine.

  3. emelire dit :

    mer­ci pour ce moment de véri­té, et ce petit bijou d’hu­mour sur un sujet pas facile à manier avec drô­le­rie. C’est tout à fait ça :o(

  4. azel dit :

    Mer­ci pour ces touches d’hu­mour, qui font rire et en même temps, sont lourdes de véri­té, hélas.. En tout cas c’est bien trou­vé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *