IVG : Attention Désinformation !

Cer­tains sites sur inter­net ont pour but de vous culpa­bi­li­ser ou de vous effrayer si vous avez pris la déci­sion d’avorter, ou si vous vous posez des ques­tions au sujet de l’IVG (Inter­rup­tion Volon­taire de Grossesse).

Il est impor­tant de savoir recon­naître et de dénon­cer ces sites, qui jouent sur la peur et la dés­in­for­ma­tion pour com­battre votre droit à déci­der libre­ment de ce que vous vou­lez pour vous-même.

Comme l’explique le site INFOS IVG, site d’informations objec­tives, actua­lité et liens utiles, des indices vous per­mettent de repé­rer ces sites.

Com­ment repé­rer ces sites qui vous manipulent ?

Quelques indices qui doivent vous mettre la puce à l’oreille :

- Vous trou­vez beau­coup d’articles très détaillés sur l’IVG, mais tous semblent aller dans le même sens. C’est-à-dire que sur un site qui est « contre » l’avortement, vous lirez des choses qui vont TOUTES vous expli­quer que l’IVG n’a en gros QUE des consé­quences négatives.

- On vous parle beau­coup de l’adoption de votre « bébé », on vous explique vous avez tort de flip­per, que tout va s’arranger, que vous dra­ma­ti­sez, qu’en fait vous êtes un peu fière d’être enceinte, quand même…

- Vous trou­vez des études détaillées sur l’IVG, des sta­tis­tiques, mais qui viennent d’autres pays. Rien venant du minis­tère de la Santé, rien de méde­cins fran­çais… Et toutes les infos semblent vous dire que l’IVG c’est vrai­ment mal…

- On vous explique ce que pré­voit la loi, mais à moi­tié seule­ment… Par exemple, on vous dit qu’il est illé­gal de for­cer une femme à avor­ter, ou de faire pres­sion sur elle. Mais on ne vous dit pas que l’inverse est éga­le­ment illé­gal, à savoir faire pres­sion sur une femme pour l’empêcher d’avorter (voir l’article sur les dis­po­si­tions légales en matière d’IVG).

- On ne vous donne pas les liens vers les orga­nismes com­pé­tents (plan­ning fami­lial, INPES, minis­tère de la Santé, etc)

- On vous décrit uni­que­ment les consé­quences néga­tives de l’avortement.

- On peut aller jusqu’à vous mon­trer des pho­tos pour vous influencer.

- On appelle votre foe­tus « le bébé », et on vous appelle « future maman ».

- Glo­ba­le­ment, sur ce genre de sites, on vous fait culpabiliser.

Voici quelques uns des sites qui ont pour but de décou­ra­ger les femmes d’avorter ou militent ouver­te­ment contre l’avortement.

  • Lais­sez les vivre, SOS future mère.

(http://laissezlesvivre.free.fr/)

Ce site est très connu, il s’agit d’un groupe mili­tant contre l’avortement. Les « infor­ma­tions » et images que vous y trou­ve­rez sont volon­tai­re­ment vio­lentes, afin de vous cho­quer et de vous mettre mal à l’aise.

  • IVG.net : centre natio­nal d’écoute ano­nyme et gratuit

(http://www.ivg.net/)

Ce site se pré­sente comme un site pro­fes­sion­nel, mais il est en réa­lité très orienté : les « conseils » pro­di­gués ont pour but de vous culpa­bi­li­ser. Il relaie par ailleurs beau­coup d’informations pré­sen­tant l’avortement comme dan­ge­reux, psy­cho­lo­gi­que­ment et physiquement.

  • Avortement.com, et si on y réfléchissait ?

(http://www.avortementivg.com/)

Ce site, comme le pré­cé­dent, se pré­sente comme un site neutre, qui a pour but de vous aider à réflé­chir à votre démarche. En réa­lité, sous une forme douce, il a pour but de vous culpa­bi­li­ser et de vous effrayer, notam­ment sur la manière dont vous allez vivre votre IVG. Le 18/12/12, ce site ne semble plus être en ligne.

Ajout du 04/05/2011 :

  • SOS tout-petits

(http://www.sos-tout-petits.org/)

  • Les sur­vi­vants

(http://www.survivants.org/)

Ajout du 19/06/2011 :

  • Asso­cia­tion SOS gros­sesse

(http://www.sosgrossesse.org)

Ajout du 06/04/2012 :

  • SOS bébé

(http://www.sosbebe.org/)

La liste de ces sites va être com­plé­tée au fur et à mesure, n’hésitez pas à nous en signa­ler d’autres.

Pour accé­der à des sites vous infor­mant de vos droits et démarches sans dés­in­for­ma­tion ou ten­ta­tives de culpa­bi­li­sa­tion, contac­tez par exemple le plan­ning fami­lial le plus proche de chez vous.

En savoir plus : Trou­ver des sites four­nis­sant des infor­ma­tions pra­tiques fiables sur l’IVG.

Par­ta­ger
Pin It

55 réponses à IVG : Attention Désinformation !

  1. clirstrim dit :

    Bon­jour,
    Je me per­mets d’indiquer ce site web, par­ti­cu­liè­re­ment odieux et men­son­ger concer­nant l’avortement et la contra­cep­tion; il a perdu en visi­bi­lité, mais j’étais tom­bée des­sus il y a quelques années en fai­sant des recherches sur l’IVG. Il serait peut-être per­ti­nent de l’ajouter à votre liste?
    www point sur­vi­vants point org
    Merci beau­coup pour cette ini­tia­tive (le blog et la péti­tion), merci à Tan­xxx pour ses illus­tra­tions, merci à tous les contri­bu­teurs.
    Bon week-end à toutes.

  2. Françoise dit :

    Je me per­mets de signa­ler qu’il y a un autre site, éma­nant du groupe inté­griste la Trève de Dieu qui joue la culpa­bi­lité vis à vis de l’IVG: c’est SOS-touts-petits.

    Vous avez aussi Gené­thique site inté­griste catho­lique lié à la Fon­da­tion Jérôme Lejeune, liée elle-même à l’Opus Dei (mou­ve­ment inté­griste catho­lique à carac­tère sec­taire espa­gnol mais qui a essaimé ses relais un peu par­tout dans le monde), à la Fon­da­tion Renais­sance (fon­da­tion d’extrême-droite catho­lique), au lobby d’extrême-droite le Club de l’Horloge et à la Fon­da­tion de Ser­vice Poli­tique (lobby catho inté­griste auprès de l’Assemblée Natio­nale qui mène une lutte sans merci contre les droits des femmes, l’avortement, la contra­cep­tion et milite pour les droits de l’embryon, la re-criminalisation de l’avortement).

    • Les filles des 343 dit :

      Merci Fran­çoise pour ces infor­ma­tions, très com­plètes et détaillées. Nous ajou­tons tout de suite cela à notre liste.

  3. courteaut valerie dit :

    Il ya aussi le site du CLER amour et famille qui n’est pas spé­ci­fique IVG mais est un site catho­lique qui ne le dit pas ouvertement

  4. Rhapsody dit :

    Il y a quelques temps, j’étais tombé sur un site trai­tant de la contra­cep­tion :
    www point contra­cep­tion point fr

    Un petit tour des­sus pour se rendre compte de l’ignoble intox que ces hommes (ça ne peut être que des hommes, du moins je l’espère) nous balance. Un site tota­le­ment inté­griste qui, il me semble, est relié à Trêve de Dieu
    Vue qu’il traite aussi de l’IVG de la même manière que lais­sez­les­vivre, j’ai pensé qu’il aurait sa place sur cette liste. D’autant que la contra­cep­tion et l’avortement sont étroi­te­ment liés…

  5. Clirstrim dit :

    https://www.facebook.com/pages/IVG-vous-h%C3%A9sitez-Venez-en-parler-/301330928866 très ten­dan­cieux dès qu’on y regarde de plus près…

    • Les filles des 343 dit :

      En effet, c’est clai­re­ment une page qui pro­meut le site ivg[point]net.

    • Ossigena dit :

      J´ai été, aujourd´hui, regar­der cette page FB. Je pré­cise que j´ai eu ma fille à 19 ans, j´en ai 35 aujourd´hui. Je n´ai pas avorté parce que j´avais peur de le « regret­ter toute ma vie ».
      Eh bien quand j´ai regardé cette page, je me suis sen­tie vrai­ment mal. Tous les témoi­gnages, sur cette page, sont de jeunes femmes, qui disent avoir « réussi dans la vie », mal­gré leur gros­sesse pré­coce, par­fois à 14 ans… Alors que moi ca a été tout le contraire. Ma gros­sesse pré­coce non-désirée ne m´a pas fait « réus­sir ma vie », ca non. Quand j´ai lu cette page, je me suis sen­tie vrai­ment anor­male, de ne pas avoir « réussi ma vie » comme ces per­sonnes, de qua­si­ment regret­ter de ne pas avoir avorté à l´époque, de trou­ver que l´arrivée de cet enfant n´était, à l´époque, pas au bon moment… Ces per­sonnes disent que per­sonne n´a jamais regretté d´avoir gardé son enfant, alors que moi, si. Fran­che­ment, ces témoi­gnages me font peur.
      Si ces per­sonnes sont heu­reuses d´avoir gardé leur enfant, tant mieux pour elles. Je ne dis pas qu´elles doivent for­cé­ment regret­ter. Mais tout le monde n´est pas comme elles.
      Ne lais­sons per­sonne nous dic­ter si et quand nous devons être mères.

    • audrey dit :

      atten­tion cette page sur Face­book est ANTI IVG pour avoir voulu mettre mon témoi­gnage car je n’ai aucun regret il a été refusé car vous com­pre­nez ca pour­rais entrai­ner des filles a accep­ter l’avortement !!

  6. Mommysbt dit :

    Bon­jour,

    Je vous signale éga­le­ment le site www point sos­bebe point org, qui est lui-même le « bébé » du site www point allian­ce­vita point org, créé par une asso­cia­tion qui fait tout pour mas­quer son ori­gine et ses objec­tifs réels, et vise par­ti­cu­liè­re­ment les per­sonnes les plus « faibles » et les plus démunies.

  7. PO75 dit :

    Mais bon sang de bois à la lec­ture de cet article je me pose la ques­tion : pour­quoi ivg.net est un nom de domaine qui ne peut pas être confis­qué par l’état ? Pour­quoi ce genre de site est il légal ?

  8. charles dit :

    J’ai prie en 1987 une pilule avor­tive qui était à l’époque en test. Ca a très bien fonc­tionné, et je peux vous dire que je me porte très bien phy­si­que­ment ET
    men­ta­le­ment. No problèmes.

  9. Jen dit :

    Bon­soir,
    je vous écris car je vais avor­ter ce ven­dredi et cet après-midi ne me sen­tant pas très bien, j’ai appelé le soit disant « numéro vert » pour l’écoute des femmes sou­hai­tant faire un ivg. Il s’agit du numéro que l’on trouve sur le site www point ivg point net.
    Or, après quelques minutes de dis­cus­sions, la femme que j’ai eu au bout du fil s’est avé­rée être une anti-ivg non ouver­te­ment annon­cée.
    Je trouve scan­da­leux qu’il n’y ait pas, en France, un numéro vert natio­nal offi­ciel per­met­tant à toute femme d’avoir une infor­ma­tion objec­tive et des réponses à ses ques­tions sur l’ivg.
    Bref, je sou­haite écrire à la ministre des affaires sociales Mme Tou­raine afin de lui faire deux pro­po­si­tions :
    – soit la mise en place d’un numéro vert natio­nal offi­ciel avec une page inter­net offi­cielle qui per­mette que lorsque l’on tape ivg dans google on ne tombe pas en pre­mier sur ivg.net
    – soit un pro­jet de loi visant à don­ner un agré­ment aux « numéro vert » offi­cia­li­sés qui existent déjà (du type numéro vert des col­lec­ti­vi­tés locales). Ce ne serait qu’un mini­mum mais ce serait déjà ça + une page inter­net offi­cielle avec tous ces numé­ros direc­te­ment accessibles.

    Cette femme, d’ivg.net est allée jusqu’à me dire qu’il fal­lait que je pense au « bébé », qu’il ne fal­lait pas que j’aille à mon ren­dez vous de ven­dredi matin, que je n’étais pas encore prête, que je devrais attendre, que j’étais forte et que ce bébé me don­ne­rait la pêche d’avancer. Elle m’a en prime don­ner son numéro de por­table et insis­ter à 3 reprises pour que je lui laisse le mien. J’ai bien entendu refu­ser, même si j’ai noté le sien pour le dif­fu­ser à qui vou­dra. J’ai ensuite eu accès à un numéro, non vert, où j’ai pu par­ler à quelqu’un.…
    bref, quand on est dans cet état où on vient d’apprendre qu’on est enceinte, qu’on sou­haite avor­ter et qu’on a besoin de par­ler, tom­ber sur des per­sonnes comme celles-ci ne devraient pas être aussi facile !
    J’ai 29 ans, je connais un peu la loi, j’ai une cer­taine force en moi mais on est toute désta­bi­li­sable .….
    Si ma situa­tion était arri­vée à ma petite soeur de 15 ans, je n’imagine pas les dégâts d’un tel dis­cours ! d’autant que beau­coup de mineure n’ont pas l’écoute dont elles auraient besoin …
    Je vou­drais donc savoir si vous accep­te­riez de m’aider dans ma démarche en cosi­gnant une lettre à la ministre.
    Il faut que les choses changent. Ces gens sont affli­geants, ils mani­pulent et sont capables de détruire des vies.
    Merci de votre aide.
    Déso­lée du ton que j’ai employé, mais je suis vrai­ment remon­tée et furieuse.

    • Isabella dit :

      Et as-tu avorté, fina­le­ment ?
      En tout cas, je trouve cela culotté de la part de la dame de te répondre que ton enfant te don­nera obli­ga­toi­re­ment la « pêche » « d´avancer »… Qu´est ce qu´elle entend par avan­cer ? Te retrou­ver à faire le tour des ser­vices sociaux, si tu es jeune et que tes parents ne peuvent pas t´aider ? De plus, mener trois choses de front (tra­vail, édu­ca­tion de l´ enfant, entre­tien de la mai­son) est pour moi abso­lu­ment épui­sant, cer­taines femmes n´ont pas la santé pour cela.

  10. Dodo dit :

    Je suis aussi éner­vée de tom­ber sur ce genre de sites ! Je viens de faire une IVG, il y a 24h, je suis encore à la recherche d’infos et de témoi­gnages.
    J’étais très sure de mon choix, et je le suis encore, et je ne regrette pas du tout. Lorsque je suis tom­bée sur le site ivg.net, j’ai regardé leur onglet « forum » et ça m’a tel­le­ment éner­vée de ne voir que des témoi­gnages de femmes regret­tant leur geste !! Vou­loir nous mettre autant de culpa­bi­lité sur le dos quand on ne l’a pas !! Grrr ! Heu­reu­se­ment que je connais­sais aussi votre site, que j’ai déjà été informé de l’existence des pro-vie… Que se passe-t-il pour les femmes qui ne savent rien là dessus ?

    • Ossigena dit :

      C´est par­ti­cu­liè­re­ment nocif pour elles, car ce site se pré­sente sous une forme neutre, alors qu´il ne l´est pas. C´est déjà une trom­pe­rie.
      Il a pour but de les faire dou­ter de leur choix, jusqu´à ce qu´elles dépassent le délai légal pour avorter.

  11. Batou dit :

    http://www point avor­te­ment point net/ : site lié à ivg .net, même numéro vert.
    Ce site arrive devant le plan­ning fami­lial sur Google quand on recherche « avortement ».

  12. Misseffay dit :

    Atten­tion, il sem­ble­rait que avor­te­men­tivg point com soit a nou­veau en ligne…
    Merci pour l’initiative!
    M.

  13. philimene45 dit :

    Je vous signale que le site ivg . net a fait un petit ! ils viennent de créer un site qui ose récu­pé­rer le dis­cours de Simone Veil à l’assemblée lors du vote de sa loi en 1974. C’est en pre­mière page de avor­te­ment . net/

    Merci beau­coup pour votre blog

  14. dame_oiselle dit :

    Bon­soir !

    Je vou­lais juste vous dire merci,
    quand j’ai du avor­ter au mois de mars der­nier, je suis tombé, par le plus grand des hasard sur votre site, et dieu que ça m’a fait du bien !
    Ayant du accom­pa­gner une amie a une ivg quelques année aupa­ra­vant, et étant tombé sur des per­sonnes anti ivg, j’étais tota­le­ment ter­ri­fiée et mal mais grâce a vous, j’ai réussi a dépas­ser cette per­iode !
    Et merci de par­ta­ger ses sites, ça per­met de dire aux gens où ne pas aller !

    je conti­nue de vous suivre de temps en temps depuis, et c’est tou­jours aussi inté­res­sant et bon pour le moral !

    A bien­tôt

  15. BA. dit :

    Atten­tion à la dés­in­for­ma­tion qui peut mal­heu­reu­se­ment exis­ter dans cer­tains plan­ning fami­lial !!!!
    Certain(e)s béné­voles du plan­ning fami­lial, non comp­tant de ne pas don­ner suf­fi­sam­ment d’informations, se per­mettent par­fois de poser des ques­tions dépla­cées en mon sens.
    Je pars du prin­cipe qu’une per­sonne se diri­geant vers le plan­ning fami­lial pour un pro­ces­sus d’IVG et non pas pour une simple demande d’informations, le fait en connais­sance de cause…
    C’est donc avec mécon­ten­te­ment que j’ai quitté le plan­ning fami­lial de ma ville !
    On se demande par­fois de quel avis sont les per­sonnes qui nous « accueillent »…
    Méfiez-vous des ques­tions dou­teuses du type « Pour­quoi ne pas vou­loir le gar­der ? Si c’est une ques­tion d’argent il existe des aides » ou bien je cite « Avez-vous pensé à l’accouchement sous X« 
      Autres réflexions que j’ai pu subir « Je ne vous sens pas prête à avor­ter, vous dites que vous ris­quez d’en pâtir psy­cho­lo­gi­que­ment et si vous sou­hai­tez réel­le­ment avor­ter, ce n’est pas nor­mal« 
      Comme si une femme qui sou­haite avor­ter parce qu’elle ne veut, ni ne peut éle­ver un enfant va obli­ga­toi­re­ment se sen­tir bien près un avor­te­ment !
    Certes, il y a des femmes qui prennent cela avec beau­coup de recul et se sentent très bien après un avor­te­ment, (et je les envie beau­coup) mais ce n’est pas le cas de toutes !
    J’ai 21 ans, je veux bien évi­dem­ment être mère un jour mais ce n’est pas le moment. Mon copain et moi n’avons aucune situa­tion, nous sommes en plein dans nos études et nous ne nous sen­tons pas assez adulte pour être parents.
    Mes paroles risquent d’en cho­quer quelques-unes ou bien de les intri­guer :
    J’ai choisi d’avorter, parce que je ne sup­porte pas l’idée d’un foe­tus dans mon uté­rus à l’heure actuelle, et parce que je ne suis pas prête, autant phy­si­que­ment que psy­cho­lo­gi­que­ment. J’ai tou­jours été pour l’avortement, mais au fond je sais que cela va tout de même me faire quelque chose d’avorter. Au début cela va me libé­rer, mais je pense que je vais être un peu triste.
    Aussi j’ai trouvé très cho­quante la réac­tion de la per­sonne qui était cen­sée m’expliquer le dérou­le­ment d’une IVG et non pas me faire culpa­bi­li­ser ! Alors que je lui ai expli­qué mes moti­va­tions au préa­lable, et en détail.
    Après, je peux com­prendre. A force de voir des femmes qui font n’importe quoi avec leur sexua­lité, qui ne se res­pectent pas et qui bou­lotent des pilules abor­tives comme du para­cé­ta­mol on fait rapi­de­ment l’amalgame, mais tout de même.

    Tout cela pour dire qu’il faut éga­le­ment faire atten­tion même dans un plan­ning fami­lial, car l’IVG n’est pas réservé qu’aux femmes fortes qui se sentent bien après un avor­te­ment et par­fois les employé(e) et autres béné­voles ont ten­dance à l’oublier..

    Vous ris­quez de me répondre que mon cas est isolé mais j’ai accom­pa­gné plu­sieurs de mes amies, à chaque fois dans des villes dif­fé­rentes et éloi­gnées les unes des autres et à chaque fois ça a été le même problème.

    • Christine dit :

      Bon­jour

      Il faut dis­tin­guer entre les centres de pla­ni­fi­ca­tion fami­liale, liés aux hôpi­taux, et les centres d’information du MFPF, mou­ve­ment fran­çais pour le plan­ning fami­lial, asso­cia­tion fémi­niste.
      Oui, à l’hôpital, on trouve le meilleur et le pire.

      Au début cela va me libé­rer, mais je pense que je vais être un peu triste. Peut-être seras-tu seule­ment libé­rée. Être triste n’est pas obli­ga­toire, même si tout le monde te l’affirme.

      A force de voir des femmes qui font n’importe quoi avec leur sexua­lité, qui ne se res­pectent pas et qui bou­lotent des pilules abor­tives comme du para­cé­ta­mol on fait rapi­de­ment l’amalgame, mais tout de même.
      Ça aussi, c’est un cli­ché. Ici, nous pen­sons que les femmes sont de grandes per­sonnes, res­pon­sables de leurs actes, qui ne font pas n’importe quoi.
      En tout cas pas plus que les hommes, et pas plus en matière de contra­cep­tion que dans d’autres domaines, pro­ba­ble­ment moins.

      • BA. dit :

        Bon­jour,

        Merci à « Chris­tine » pour avoir pris le temps de me répondre.

        Je viens ajou­ter une pré­ci­sion à mon com­men­taire, je par­lais des asso­cia­tions « Plan­ning Fami­lial » et non pas des Centres de Pla­ni­fi­ca­tion, d’où mon « coup de gueule »

        Pour moi une asso­cia­tion fémi­niste défend bien évi­dem­ment les droits des femmes, c’est pour cela que la réac­tion de nom­breuses béné­voles dans cer­tains plan­ning m’a choquée !

        Je suis tota­le­ment d’accord avec le fait que les femmes sont res­pon­sables de leur contra­cep­tion et de leur corps et que ce n’est pas notre rôle d’attendre d’un homme qu’il se pro­tège à notre place, mais mal­heu­reu­se­ment je parle en connais­sance de cause, je connais beau­coup trop de jeunes femmes qui ne prêtent pas atten­tion à leur sexua­lité et à leur corps de manière géné­rale. D’où ma réflexion qui peut paraître déplacée !

  16. Charlotte dit :

    Bon­jour, je me per­mets de reprendre votre article, afin d’en faire une liste pour la faire cir­cu­ler sur tum­blr, ou les fémi­nistes fran­co­phones sont très actives! je met­trais bien entendu les lien vers cet article et votre site! si cela vous pose un quel­conque pro­blème n’hésitez pas a me contac­ter, je sup­pri­me­rais l’article en ques­tion si besoin!

  17. charlotte dit :

    Bon­jour,
    Je signale ce tout der­nier né, lancé à grand ren­fort de com’ pour la jour­née mon­diale de la contra­cep­tion le 26 sept. Il se donne l’apparence d’une revue de lit­té­ra­ture scien­ti­fique, mais il n’en est rien…
    (postivg.org)

  18. Juliette dit :

    Le site IVGes­pe­rance est aussi une sorte « d’arnaque ».
    Le jour où j’ai appris que j’étais enceinte, nous étions un samedi, les lignes du plan­ning fami­lial étaient fer­mées, per­due, je me suis mise en quête d’un numéro vert à appe­ler pour me ren­sei­gner sur les démarches, sur les endroits où je pou­vais me rendre dans ma ville. J’ai trouvé ce site, où l’on pou­vait choi­sir entre envoi de mail ou appel, et j’ai choisi d’appeler, ayant « rédigé » mes ques­tions à l’écrit car pani­quée. Seule­ment, je suis tom­bée sur le numéro d’un gar­çon qui sem­blait n’avoir rien demandé, je n’osais même pas deman­der pour­quoi son numéro appa­rais­sait sur un site d’IVG. Et là, je me suis sen­tie chu­ter comme d’un immeuble, alors que j’allais enfin me sen­tir libé­rée d’en par­ler à quelqu’un. Sur le coup j’ai pleuré d’avoir été « pié­gée » ainsi. J’ai véri­fié le numéro plu­sieurs fois, et en reta­pant le nom du site sur Google, une autre fille men­tionne qu’un mail qu’elle leur a envoyé en expo­sant son pro­blème a reçu pour réponde une pub.
    Je trouve que ceci est vrai­ment mal­sain. Je ne com­prends même pas la cruauté des per­sonnes qui vous ras­surent pour mieux vous piéger.

  19. Isabella dit :

    Merci énor­mé­ment pour cette liste. Il faut abso­lu­ment lut­ter contre cette dés­in­for­ma­tion « douce ». Les jeunes femmes, pour les­quelles une gros­sesse non vou­lue est un choc, ne sont pas for­cé­ment en mesure de faire la dif­fé­rence entre un site sérieux et un site bidon.
    J´ai été moi-même enceinte à la fin des années 90, je n´ai pas osé avor­ter jus­te­ment parce que j´avais peur de culpa­bi­li­ser après, car j´ai été éle­vée dans une famille catho. Même si j´aime ma fille, il y a des choses tristes que j´ai vécues, et dont je ne me suis pas entiè­re­ment remise. Il y a des fois où je me suis dit que j´aurais pré­féré avorter.

  20. D. dit :

    Bon­jour,
    Ma fille est actuel­le­ment har­ce­lée par ces gens, elle a pris sa déci­sion mais elle reçoit des sms chaque jour, même tard le soir pour l’inciter à ne pas avor­ter… C’est une HONTE !!
    Alors faites bien atten­tion, ne vous lais­sez pas avoir…

  21. dacha dit :

    Il y a aussi la page face­book de ivg point net

    Tous les témoi­gnages de cette page viennent de femmes qui se disent trau­ma­ti­sées parce qu’on les a obli­gées à avor­ter, ou folles de joie parce qu’elles sont mères. Des copines à moi ont essayé d’intervenir et on les a ban­nies (alors qu’elles étaient très polies).

    No com­ment!

  22. sonia dit :

    j ai été voir sur les sites que vous avez enon­cer et vos pro­pos me fil l’envie de vomir merci a votre niveau de les dénon­cés. Ses juste l’horreur se qu’il raconte et bien loin de loa réa­lité.
    Bon cou­rage avous et merci

  23. L. dit :

    Je suis bien contente de ne pas être tom­bée sur ces sites quand j’ai décidé d’avorter à la suite d’un viol. Je ne regrette pas un moment ma déci­sion et je suis plus heu­reuse que jamais, sans enfant avec un chéri abso­lu­ment par­fait qui m’a dit que j’ai pris la bonne déci­sion. Je ne vou­lais pas de cette chose qui me dégoû­tait au plus au point. Je vais tou­jours sou­te­nir l’ivg car c’est un droit et per­sonne ne doit nous reti­rer ce droit.

  24. dacha dit :

    droit­de­naitre . org

    Entre autres, ils pré­tendent qu’un embryon res­sent la dou­leur dès la fécon­da­tion. Pour res­sen­tir de la dou­leur, il faut un sys­tème nerveux!

  25. kathyd dit :

    Bon­jour,
    J’ai voulu aider l’amie de mon fils qui sou­haite avor­ter, et qui a dépassé le délai légal en France.
    J’ai appelé le « Numéro vert natio­nal » (!).
    Une femme très à l’écoute m’a même donné son numéro de por­table per­son­nel, et m’a pro­posé de le don­ner à la jeune femme en ques­tion.
    Je pen­sais qu’elle allait lui don­ner des conseils, l’orienter vers une cli­nique en Angle­terre ou au Pays Bas.
    J’ai ensuite appris qu’on lui avait donné des conseils « étranges ».
    Entre autres on lui aurait dit que son bébé serait une fille. (?) Qu’il fal­lait lui don­ner un pré­nom, etc. J’en passe.
    Le pire est que je n’ai pas réa­lisé tout de suite que c’était en fait un endroit « anti ivg ».
    L’amie de mon fils non plus !
    Ce n’est qu’en y réflé­chis­sant après coup, et en cher­chant sur le Net.
    Ce site en par­ti­cu­lier est très dan­ge­reux puisqu’il se pré­sente comme « Site natio­nal d’écoute et d’information ».
    Je suis hor­ri­fiée.
    Je ne savais pas qu’il exis­tait autant de sites « anti ivg », et que ce sont les pre­miers sur les­quels on tombe sur Google !
    Et qu’apparemment il n’existe pas de « Vrai centre d’information sur l’IVG »?
    Je suis adulte, j’ai un enfant adulte, la jeune femme en ques­tion a deux enfants, bref, toutes les deux sommes quand même« tom­bées dans le piège ».
    Effec­ti­ve­ment, les « conseillères » ne disent pas ouver­te­ment qu’elles sont anti IVG.
    Une de ces conseillères m’a même dit que mon fils devrait « lais­ser la jeune femme », que « ce n’était pas son his­toire »…(?) En gros, qu’il ne devait pas la sou­te­nir ?
    Elle avait dû se rendre compte que la jeune femme était très fra­gile, et qu’elle serait une meilleure « proie » si elle se retrou­vait seule.
    Je suis si éner­vée que je n’arrive pas à m ‘expri­mer. Je ne savais pas que ce genre de choses exis­tait encore. Il faut pré­ve­nir les femmes, et sur­tout il fau­drait que le gou­ver­ne­ment crée un « vrai » centre d’aide et d’écoute pour les femmes sou­hai­tant avorter.

    • Christine dit :

      Bon­jour

      Si il existe un site natio­nal de vraie infor­ma­tion : http://www.ivglesadresses.org/

      Il exis­tait un site natio­nal, sos-ivg.net mais il semble HS, l’Etat a déjà lâché l’affaire ????

      Et il y a depuis qqs semaines un numéro. Mais oui, ce sont les anti IVG qui sortent en pre­mier sur les moteurs de recherche. Les pou­voirs publics ne se donnent pas les moyens de les combattre.

      Et le site du MFPF

  26. dacha dit :

    le site contra­cep­tion point fr

    Ils veulent à la fois sup­pri­mer la contra­cep­tion et les IVG, admi­rez la logique profonde…

  27. JoAubert dit :

    Bon­jour,
    Je suis heu­reuse d’être tom­bée sur votre site, mais j’aurais du y faire un tour plus tôt. J’ai été comme une débile sur le site ivg.net pour poser des ques­tions sur la fer­ti­lité post ivg et voici la réponse que j’ai eu « une pépite ! »… génial de rece­voir ça, 3 jour avant le jour J

    Bon­jour
    merci de ton mes­sage. Je vais te répondre en deux temps. D’abord tes ques­tions :
    – oui, l’avortement peut avoir des consé­quences sur la santé et sur la fer­ti­lité. Consé­quences phy­siques par­fois (heu­reu­se­ment pas tou­jours, mais nous avons actuel­le­ment une jeune femme qui a faillit tom­ber dans le coma après une énorme inflam­ma­tion des trompes), consé­quences psy­cho­lo­giques extrê­me­ment fré­quentes (dépres­sions culpa­bi­lité, cau­che­mars, dif­fi­cul­tés à avoir un autre enfant, par­fois même culpa­bi­lité par rap­port à une nou­velle gros­sesse )… nous consta­tons aussi un nombre impor­tant de fausses couches après des IVG
    – L’utérus peut être endom­magé, sur­tout avec le Cyto­tec
    – oui, nor­ma­le­ment les règles reviennent natu­rel­le­ment mais leur retour est extrê­me­ment variable d’une femme à l’autre. (cela dépend de l’état phy­sique et psy­cho­lo­gique de cha­cune) et Les hor­mones de gros­sesses dimi­nuent plus ou moins len­te­ment et cela rend la période post IVG très incer­taine. Nous avons sou­vent des appels de jeunes femmes per­dues qui ne savent plus où elles en sont car elles n’ont pas encore leur règles et craignent d’être de nou­veau enceintes, car les test s’affichent posi­tif puisqu’il reste des hor­mones dans le corps…
    Voilà une réponse rapide à tes ques­tions. Tu trou­ve­ras des témoi­gnages et des expli­ca­tions sur le site et sur la page FB pour com­plé­ter ces infor­ma­tions.
    Une écou­tante pourra t’appeler si tu en res­sens le besoin. Pour cela, nous aurions besoin de quelques détails com­plé­men­taires sur ta situa­tion pour mieux t’aider. Quel âge as tu? Quel est ton état de santé? Quelle est ta situa­tion et pour­quoi te poses tu la ques­tion de l’IVG? As tu déjà des enfants? … car vois tu, toutes tes ques­tions sont per­ti­nentes , car les risques sont bien réels…mais le plus impor­tant est de réa­li­ser que tout ton corps et tout ton psy­chisme se met en mode « mater­nité »… alors il faut être très pru­dent avec l’IVG et prendre le temps de la réflexion car nous voyons de ter­ribles souf­frances…
    Je suis à ta dis­po­si­tion si tu sou­haites aller plus loin. Une écou­tante t’appellera si tu as besoin
    A bien­tôt si tu le désires Je peux t’appeler sans pro­blème (jour et heure)

    • Christine dit :

      On confirme : non, l’IVG n’a pas de consé­quence sur la fertilité.

    • JoMoutard dit :

      Bon­jour,

      Je tombe par hasard sur ce site en cher­chant une info.…..Je vou­lais dire qu’après 3 gros­sesses (à une époque dépas­sée 1973), je suis à nou­veau tom­bée enceinte.……J’ai pris seule la déci­sion d’un avor­te­ment car je ne pou­vais pas le gar­der .……A l’époque, j’étais vrai­ment seule, ne le dire ni à ma famille, ni aux amies, mon mari me disant que c’était un pro­blème de femme ce qui m’arrivait.…Il s’en fou­tait com­plè­te­ment de ma décision.…..De plus je ne trou­vais aucun gynéco qui vou­lait le faire .…..Et oui, j’ai vécu une très mau­vaise période.…Je me suis faite avor­ter, enfin et je vous assure que JAMAIS dans ma vie je n’ai eu un seul regret.….……A cette époque la per­sonne qui a pra­ti­quée (un gynéco dans une cli­nique), m’a donné rdv à 7h le matin, pour me lais­ser devant la baie vitrée de la mater­nité (peut-être pour me faire chan­ger d’avis).……A 11h30, il s’est décidé.…..anesthésie locale pour moi.……Je suis ren­trée chez moi, seule, en moby­lette pour ensuite m’occuper de mes enfants et reve­nir tra­vailler le len­de­main matin.…Et oui, c’est une info bien réelle.……Je vou­lais dire aussi, que 10 ans après, j’ai voulu d’autres enfants et je n’ai eu aucun pro­blème .….….Je suis mamy et je repense à cette période seule­ment quand je lis des infos sur l’IVG et la remise en cause actuel­le­ment par cer­tains qui nous gou­vernent .…Des hommes bien entendu .….…Bon cou­rage à celles qui décident et sur­tout ne regar­dez jamais en arrière, avan­cez les femmes, on ne peut comp­ter que sur nous.…Et pour celles qui sont bien épau­lées dans leur vie de tous les jours.….Je salue leur com­pa­gnon ou mari .……Merci, il fal­lait que je le dise

  28. dacha dit :

    il y a aussi ivg — rom­pre­le­si­lence . fr

  29. Michael dit :

    C’est nou­veau, c’est plein de conne­ries, c’est sur­vi­vants point com :)

  30. Marion dit :

    Un nou­veau site vient d’ouvrir, qui s’adresse à un public plu­tôt ado­les­cent : After­Baiz.
    Sous des dehors d’jeuns, c’est un vrai site de pro­pa­gande anti-avortement. D’une manière glo­bale il est à évi­ter. Son concep­teur est le direc­teur artis­tique de la manif pour tous.

  31. legoff dit :

    Bon­jour,
    Je me per­mets d’écrire car les sur­vi­vants ont crée un nou­veau site les sur­vi­vants point com (depuis juin 2016) et il a tout plein d’amis
    test­po­si­tif point com
    par­ler­de­mo­nivg point com
    et autre moins pré­cis dans les articles mais asse orienté
    after­baiz point com
    Ces sites ont tous une page FB plus ou moins ali­men­tées dans le but de tou­cher la popu­la­tion jeunes.
    Merci pour votre site en tout cas

  32. dacha dit :

    les sites mon­corps­mon­choix point com et mon­corps­mon­choix point fr

    En gros, ils bara­tinent pour dire que votre corps ne vous appar­tient pas et que vous êtes l’esclave de tout embryon éven­tuel. Mais bien sûr…

  33. Alice dit :

    Signa­lez rajou­tez aussi « écou­teivg point net » qui a un numéro vert. J’ai accom­pa­gné un cou­plé ayant été har­celé par deux femmes de ce groupe sur leur por­table, mais le couple n’a pas plié…

  34. richer dit :

    fou­tez la paix a celles qui veulent ou ont besoin d avor­ter c est moins dan­ge­reux que de se faire soi­gner les dents vous nous emmer­dez a la longue
    salut

  35. Eric dit :

    Bon­jour,

    les choses devraient bien­tôt chan­ger :
    Le gou­ver­ne­ment intro­duit un délit d’entrave numé­rique à l’IVG
    http://www.nextinpact.com/news/101558-le-gouvernement-introduit-delit-dentrave-numerique-a-ivg.htm
    http://www.senat.fr/amendements/2015–2016/828/Amdt_664.html

  36. Jean-Luc dit :

    Bon­jour,

    Je suis arrivé sur votre site un peu par hasard, en vou­lant re-vérifier qu’en tapant « ivg » dans les moteurs de recherche, on abou­tis­sait tou­jours à des sites anti-ivg comme vu dans un récent repor­tage TV (j’avais fait la même recherche il y a quelques années, avec une amère consta­ta­tion de leur omni-présence).

    Vous êtes aujourd’hui mieux placé(e)s.
    Vous sou­hai­tant une meilleure place devant ces nuisibles.

    Conti­nuez,
    Continuons.

  37. Mathieu dit :

    Bon­jour cela fais plu­sieurs fois que je tombe sur cette page Face­book et cela cor­res­pond aux cri­tères d’un site anti-ivg le nom c’est « IVG: Vous hési­tez ? Venez en parler « .

  38. dacha dit :

    Il y a aussi IVG­pen­se­rau­tre­ment sur word­press, selon lequel les femmes sont obli­gées d’avorter et sont for­cé­ment mal­heu­reuses, tout ça parce que leur mec mate du porno. No comment.

Répondre à sonia Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>