IVG : quel est votre profil ?

L’expression « IVG de confort » res­sort régu­liè­re­ment dans les médias, ou dans la bouche de porte-paroles de cer­tains par­tis poli­tiques… Rap­pe­lons que « IVG » signi­fie Inter­rup­tion VOLONTAIRE de gros­sesse. Il s’agit donc de l’interruption d’une gros­sesse sur déci­sion de la femme concer­née… et non pas « sur déci­sion [jugée accep­table par autrui] de la femme concernée ».

Répétons-le, puisque visi­ble­ment il est néces­saire de le faire… les femmes ne sont pas des abru­ties irres­pon­sables. Lorsqu’une femme prend la déci­sion de ne pas pour­suivre sa gros­sesse, sa déci­sion lui appar­tient et doit être respectée.

Si l’on juge les femmes inca­pables de prendre cette déci­sion, si on les prend pour des imbé­ciles qui avortent sans réflé­chir… alors pour­quoi ne pas éta­blir un ques­tion­naire à l’entrée des centres IVG du type :

Bien­ve­nue, espèce d’idiote irresponsable,

Vous avez demandé à inter­rompre votre gros­sesse… Veuillez nous pré­ci­ser quelle type d’IVG vous demandez :

1. une IVG de confort : le loca­taire à l’intérieur prend trop de place, les nau­sées vous gênent, vous n’avez pas envie d’avoir d’enfant, vous êtes un monstre d’irresponsabilité et d’égoïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­boursé ET vous serez tondue.

2. une IVG de contra­cep­tion : c’est votre moyen habi­tuel de contra­cep­tion, étour­die comme vous êtes ; vous n’avez pas réa­lisé encore que prendre un contra­cep­tif est moins contrai­gnant que d’avorter régu­liè­re­ment (vous êtes lente), vous êtes un monstre d’irresponsabilité et d’égoïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­boursé ET vous serez fla­gel­lée en place publique avec un écri­teau « je suis trop stu­pide pour prendre la pilule ».

3. une IVG de plai­sir : vous êtes maso­chiste, vous aimez souf­frir (ça tombe bien, vous êtes née avec le bon sexe), vous êtes un monstre d’irresponsabilité et d’égoïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­boursé ET vous serez déchue de votre natio­na­lité fran­çaise (la fla­gel­la­tion vous ravirait).

4. une IVG de flemme : vous ne vou­liez pas aller bos­ser aujourd’hui, vous êtes — comme les béné­fi­ciaires du RSA — le « can­cer » de notre société, vous êtes un monstre d’irresponsabilité et d’égoïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­boursé ET vous serez contrainte à tra­vailler gra­tui­te­ment pour la Patrie.

5. une IVG pré­ven­tive  : vous êtes hypo­con­driaque et per­sua­dée que tout élé­ment qui gran­dit en vous est une mala­die qui ne dit pas son nom, vous êtes un monstre d’irresponsabilité et d’égoïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­boursé ET tous vos exa­mens médi­caux futurs ne vous seront plus rem­bour­sés désormais.

6. une IVG fashion-victim : vous venez d’acheter une jupe en 34 et il est hors de ques­tion de ne pas pou­voir la por­ter dans 2 mois, vous êtes un monstre d’irresponsabilité et d’égoïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­boursé ET vous serez condam­née à faire une taille 36 (hor­reur et dam­na­tion), à por­ter un serre-tête en velours et un gilet à bou­ton doré pen­dant le reste de votre vie.

7. une IVG face­book : vous n’avez pas de vie, ça vous fera quelque chose à racon­ter, vous êtes un monstre d’irresponsabilité et d’égoïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­boursé ET votre connexion Inter­net sera bloquée.

Par­ta­ger
Pin It
Ce contenu a été publié dans Attaques contre le droit à l'IVG, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à IVG : quel est votre profil ?

  1. Nao dit :

    Je tiens à sou­li­gner un petit point qui me gêne par­fois dans les termes qui sont employés (bien que sou­te­nant entiè­re­ment le conte­nue et le fond des articles), c’est qu’il n’y a pas que des femmes qui ont recours à l’IVG, les hommes trans* éga­le­ment ne sont pas à l’abri d’un pas­sa­ger indé­si­rable dans l’utérus, et la façon dont ils sont trai­tés par le sys­tème de santé en rai­son de leur genre rend par­fois les choses encore plus com­pli­quées pour eux =/

  2. J’ajoute que ça me fait mal au ventre d’entendre à nou­veau ce genre de conne­rie. Et l’autre, là, la MLP, qui consi­dère le Plan­ning comme une « inci­ta­tion à l’avortement »! elle aura été courte, sa « dédia­bo­li­sa­tion », c’est pas seule­ment le bout de l’oreille mais toute la four­rure (par­don aux loups, c’est juste des mots) qui pointe sous la farine.

  3. emelire dit :

    merci pour ce moment de vérité, et ce petit bijou d’humour sur un sujet pas facile à manier avec drô­le­rie. C’est tout à fait ça :o (

  4. azel dit :

    Merci pour ces touches d’humour, qui font rire et en même temps, sont lourdes de vérité, hélas.. En tout cas c’est bien trouvé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>