Un appel à témoignages

Ma foi, je le trouve plu­tôt cool !

Bon­jour à toutes,

Dans le cadre d’un futur épi­sode de l’émission Foule Conti­nen­tale sur France Inter, je suis à la recherche de femmes ayant déjà eu recours à une ivg.

Conti­nuer la lec­ture

Par­ta­ger
Pin It
Publié dans Dans les médias, les films, les livres, Témoignages | Laisser un commentaire

Appel à témoignage d’une journaliste pour Mediapart

Bon­jour,

Je suis jour­na­liste spé­cia­li­sée en santé et je pré­pare un dos­sier pour le site d’investigation Media­part sur les dif­fi­cul­tés d’accès à l’avortement en France. Je cherche des témoi­gnages (qui peuvent être ano­nymes si vous pré­fé­rez) de per­sonnes qui ont ren­con­tré des obs­tacles pour accé­der à l’IVG (pen­dant l’échographie, méde­cin qui dégaine son « objec­tion de conscience », éloi­gne­ment géo­gra­phique de l’hôpital/du centre IVG, contrainte d’aller se faire avor­ter à l’étranger, etc.).

Si vous accep­tez de témoi­gner, n’hésitez pas à me contac­ter à rozennlesaint@hotmail.com. Merci d’avance pour votre aide.

Cor­dia­le­ment,

Rozenn LE SAINT

Jour­na­liste Mediapart

Par­ta­ger
Pin It
Publié dans Dans les médias, les films, les livres, Témoignages | Laisser un commentaire

Participez à une brochure sur les fausses idées sur l’IVG

LA FEDERATION DES CENTRES PLURALISTES DE PLANNING FAMILIAL EN BELGIQUE (HTTP://WWW.FCPPF.BE/)DESIRE 
PRODUIRE UN OUTIL D’EDUCATION PERMANENTE SUR LES MYTHES AUTOUR DE L'IVG MAIS DU POINT DE VUE D'UNE FEMME EN SITUATION DE GROSSESSE NON 
DESIREE.

projet IVG

 

 

 

Par­ta­ger
Pin It
Publié dans Dans les médias, les films, les livres, Témoignages | Laisser un commentaire

A nos lectrices québécoises

Rien que pour le mot recherchiste 🙂

Bon­jour,
Je m’appelle Arianne Bou­chard et je suis recher­chiste pour la télé­vi­sion. Je tra­vaille pré­sen­te­ment pour une série docu­men­taire tour­née au Qué­bec et je suis en quête d’une femme qué­bé­coise qui s’apprête à subir une inter­rup­tion volon­taire de gros­sesse et qui accep­te­rait de témoigner.

Nous sou­hai­tons arri­ver à par­ler de façon sen­sible et res­pec­tueuse de cette réa­lité qui touche énor­mé­ment de femmes et par­ti­ci­per à décons­truire le tabou l’entourant.

Per­son­nel­le­ment, le débat sur la déduc­tion n’a pas eu lieu pour trois étapes. Après la crise, la tente est la pre­mière et la plus impor­tante tente que vous Ven­dez Levi­tra et vous obte­nez deux capitaines.

Vous êtes dans cette situa­tion et vous êtes inter­pel­lée par l’idée de par­ta­ger votre his­toire ? Je vous invite à com­mu­ni­quer avec moi pour que je puisse vous expli­quer le pro­jet dans les détails. Je serai ravie de répondre à vos ques­tions. Cela ne vous engage à rien.

Merci !

arianne.bouchard1@hotmail.com

Par­ta­ger
Pin It
Publié dans Témoignages | Laisser un commentaire

Hop, un autre appel à témoignage

Mais elle a dit que je suis for­mi­dable, alors faut lui causer !

Appel à témoignage

Par­ta­ger
Pin It
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Recherche témoignages d’avant la légalisation

Hop !

Jour­na­liste spé­cia­li­sée en santé, je sou­haite recueillir par télé­phone le témoi­gnage (ano­nyme bien sûr) d’une femme ayant subi un avor­te­ment avant 1975. Je pré­pare en effet un article sur l’histoire de l’avortement pour le maga­zine « Ca M’intéresse », rubrique « Ca a changé notre vie » (4 pages), dont l’objectif est notam­ment de racon­ter aux jeunes géné­ra­tions la réa­lité de l’avortement avant sa légalisation.

Voici mon mail : sophiecousin@free.fr

Et un lien vers mes articles : https://sophiecousin.wordpress.com/

Par­ta­ger
Pin It
Publié dans Témoignages | Laisser un commentaire

L’avortement n’a pas d’impact psychologique négatif (sauf pour celles qui n’y ont pas accès)

Ça vient du New York Times et c’est

D’après les résul­tats d’une nou­velle étude, la seule aug­men­ta­tion de symp­tômes néga­tifs décou­verte était pour les femmes qui vou­laient avor­ter mais n’avaient pas pu.

Pen­dant cinq ans, des cher­cheurs de l’University of Cali­for­nia à San Fran­cisco ont suivi 956 femmes amé­ri­caines qui vou­laient avor­ter, et selon leur étude publiée dans le jour­nal JAMA Psy­chia­try, seules celles qui avaient fait leur demande trop tard pour avor­ter ont été affec­tées néga­ti­ve­ment psychologiquement.

Les entre­tiens ont débuté une semaine après la demande d’avortement et les cher­cheurs ont posé des ques­tions pour éva­luer le bien-être psy­cho­lo­gique de ces femmes tous les six mois pen­dant cinq ans.

Ils ont trouvé que les femmes qui avaient eu des IVG n’avaient pas plus de symp­tômes d’anxiété et de dépres­sion qu’avant la pro­cé­dure. Ce résul­tat est impor­tant car dans neuf États amé­ri­cains, les femmes sou­hai­tant avor­ter sont obli­gées d’avoir un entre­tien cli­nique sur les effets psy­cho­lo­giques néga­tifs de l’avortement.

Inter­viewé par le New York Times, l’ancien direc­teur de la santé repro­duc­tive au CDC explique que cette étude sera à même d’influencer des pro­cès sur le sujet.

«Des États conti­nue­ront de pas­ser des lois qui restreignent l’accès à l’avortement, et le feront en par­tie en se fon­dant sur les effets de l’avortement sur la santé men­tale. Mais les résul­tats de cette étude montrent que ce n’est pas vrai.»

Amé­lio­rer l’accès

Le seul groupe affecté sur le court terme était com­posé des femmes qui avaient voulu avor­ter mais avaient ren­con­tré des dif­fi­cul­tés. Cer­taines ont notam­ment dû se dépla­cer dans un autre État où elles pou­vaient avor­ter plus tard ou n’ont fina­le­ment pas avorté. Huit jours après le refus de la pro­cé­dure, elles avaient plus de symp­tômes d’anxiété et un taux de satis­fac­tion per­son­nelle plus bas. Ceci dit, après six mois, ces effets avaient ten­dance à s’estomper.

Selon l’étude, même les femmes ayant eu des avor­te­ments plus tar­difs n’étaient pas plus affec­tées que celle ayant eu la pro­cé­dure au pre­mier trimestre.

«Ces résul­tats vont à l’encontre des lois qui restreignent l’accès à l’avortement en se fon­dant sur l’idée que l’avortement est nocif pour la santé men­tale des femmes», écrivent les auteurs de l’article.

Pour Anto­nia Briggs, une des auteures, «amé­lio­rer l’accès aux ser­vices d’avortement est plus sus­cep­tible de pro­té­ger la santé men­tale des femmes que le fait de res­treindre l’accès à l’avortement.» 

Par­ta­ger
Pin It
Publié dans Informations, Psychologie et IVG | Marqué avec , | Laisser un commentaire

My little IVG, une BD en ligne pour en sourire aussi

Allez-y.

C’est chouette, c’est drôle, c’est pro­fond aussi. Un seul souci : faut attendre la suite !

doc3

Par­ta­ger
Pin It
Publié dans Témoignages, Vient de paraître | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Témoigner pour « la Maison des Maternelles »

Une demande de témoignage :

Bon­jour,

L’émission « la Mai­son des Mater­nelles » (France 5) pré­pare une émis­sion sur le thème « IVG; un droit tou­jours menacé? ». Nous recher­chons des femmes qui sou­hai­te­raient témoi­gner en pla­teau. Si vous avez eu une inter­rup­tion volon­taire de gros­sesse au cours des 2 ou 3 der­nières années. Venez nous dire si vous avez faci­le­ment pu trou­ver une prise en charge médi­cale et com­ment vous avez été accueillie, infor­mée et accom­pa­gnée.
L’émission se dérou­lera en direct le jeudi 12 jan­vier au matin et le tour­nage se fait en région pari­sienne (à Vanves 92).

Le meilleur tra­vail avec le fluor sou­dain est la res­pi­ra­tion indi­vi­duelle avec des objets qui tra­vaillent dans le corps, le trai­te­ment peut être dif­fi­cile. Si vous rece­vez des indi­ca­tions gra­tuites sur Inter­net, la plu­part des médi­ca­ments des­ti­nés à des hommes. Les pro­duits conte­nant du pam­ple­mousse Wast-Tour pour­raient aug­men­ter le risque d’effets secon­daires. Tada­la­fil aug­mente le flux san­guin vers les zones appro­priées du corps afin d’encourager une érection.

Vous pou­vez me contac­ter par mail : csuquet@2p2l.com

Je vous remercie.

Par­ta­ger
Pin It
Publié dans Témoignages | Laisser un commentaire

Appel à financement participatif pour un film militant pour la défense de l’IVG qui traite des atteintes à disposer, aujourd’hui en France, librement de son corps.

« Quand je veux, si je veux ! »

 

Un film mili­tant pour la défense de l’IVG qui traite des atteintes à dis­po­ser, aujourd’hui en France, libre­ment de son corps.

 

Alors quune femme sur trois avorte au moins une fois dans sa vie, l’IVG appa­raît tou­jours comme une conces­sion et non comme un droit à part entière : délais d’attente trop longs, dif­fi­cul­tés à trou­ver un ser­vice accep­tant de pra­ti­quer l’interruption entre 10 et 12 semaines, dis­pa­ri­tés régio­nales très impor­tantes dans la prise en charge, pro­pos mal­adroits et par­fois culpa­bi­li­sants de la part du corps médi­cal, etc.

L’objectif de ce film est de don­ner la parole à des femmes qui racontent leur par­cours d’IVG ces der­nières années, et décrivent les dif­fé­rents obs­tacles aux­quels elles ont été confron­tées. Fil­mées dans des espaces publics, refu­sant l’anonymat, ces femmes d’aujourd’hui s’attaquent avec séré­nité aux idées reçues et aux repré­sen­ta­tions néga­tives qui refont vio­lem­ment sur­face. Dénon­çant les dis­cours réac­tion­naires qui cherchent à faire dou­ter et à effrayer, elles nous amènent à repen­ser les enjeux de pou­voir qui tra­versent nos corps : pou­voir de la norme sociale, du poli­tique, du médi­cal ou encore de la reli­gion. Autant d’injonctions qui tendent à contrô­ler les corps, et plus encore les corps féminins.

 

Pour sou­te­nir le film, la cam­pagne de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif : http://www.touscoprod.com/fr/quandjeveuxsijeveux

 

Pour en savoir plus sur le pro­jet, le site Inter­net : http://collectiflacavale.fr/quandjeveuxsijeveux/

 

Merci de votre aide !

Par­ta­ger
Pin It
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire